Mes premiers jours de maman

Après un accouchement assez traumatisant sur le coup me voilà montée dans ma chambre.

Un petit plateau repas m’attend, on pose mon bébé dans son berceau à côté de mon lit. Une nouvelle vie commence.

Je suis complètement sonnée et je regarde le petit bébé à côté de moi. Ca y’est je suis maman.

Je mange tranquillement mon petit plateau. Non en fait je DEVORE mon plateau. Qu’est ce que j’avais faim ! Ne rien avoir avalé depuis la veille m’avait quand même donné un petit creux à 22h 🙂

Mes points me font mal et je dois appeler la sage-femme pour me lever la première fois car après la péridurale on peut avoir la tête qui tourne et les jambes qui lâchent un peu. Je m’en sors pas trop mal.

On me donne des médicaments pour la douleur car le doliprane n’est pas suffisant et la petite anesthésie locale qu’on m’a faite commence à ne plus faire effet. Les petits pipis ne sont pas des plus agréables car ça tire mais bon, il  y a plus grave dans la vie. La première nuit, Ella a dormi 6 heures d’affilée alors j’ai pu récupérer un peu de sommeil et d’energie. J’aurais juste du prendre mon coussin d’allaitement pour dormir, cela m’a manqué et je vous conseille de l’apporter avec vous à la maternité. Il m’a vraiment bien soulagée pour le reste de mon séjour. (Le dit coussin ne m’avait servi que 2 nuits pendant ma grossesse. J’avais vraiment trop de peine pour mon mari à qui il restait 10 cm de matelas pour dormir tant ce coussin prenait de la place!). Benjamin peut dormir dans la chambre, un petit plus vraiment très agréable !

Le lendemain matin (mardi) j’étais refaite et heureuse. Je me suis jetée sur le petit déjeuner. J’avais assez dormi pour être en forme. Aucune visite de prévue, nous pouvions profiter de notre petite fille toute la journée bouches bées devant elle, si petite, si belle… « Et dire que c’est notre bébé à nous – Ca y’est on est parents – on va rentrer à la maison, on sera 3 – C’est fou comme on peut passer des heures à la regarder dormir – Avant je m’en fichais un peu des bébés mais là elle est vraiment trop belle non? »  Voilà à peu près les 5 phrases qu’on a pas arrêté de prononcer toute la journée comme des gagas. On a pris environ 50 photos, appris à lui donner le bain, lui prendre la température, lui donner la vitamine, nettoyer le cordon (ça c’est un peu beurk j’avoue), donner le sein comme il faut (ça c’était bien drôle au début car j’arrivais pas bien du tout). Une journée hors du temps, qui est passée à la vitesse de l’éclair.

Chaque matin et chaque soir une sage femme venait prendre ma tension, regarder si les points cicatrisaient bien et savoir si j’allais bien et comment je tenais le coup pour ces premiers jours. C’était vraiment agréable d’avoir quelqu’un qui prend soin de soi après l’accouchement. J’en avais vraiment besoin de cette attention chaque jour. Une auxiliaire passait également pour voir si Ella se portait bien et nous montrer les soins. Les auxiliaires et les sage femmes m’aidaient beaucoup pour l’allaitement car je n’arrivais pas bien à la mettre au sein. Je pouvais les appeler dès que je n’y arrivais pas et elles venaient m’aider c’était super et c’est, je pense, ce qui m’a permis d’y arriver et de ne pas abandonner. J’ai aussi eu des frites le midi, c’était génial (vous sentez la morfalou qui parle là?) Et comme j’allaitais j’avais le droit à un fromage ET un yaourt, je vous dis pas la grande classe et la fierté…

Le mercredi, après une nuit encore très honnête où j’ai pu dormir 7h en tout, mes parents et mon frère sont venus rencontrer la petite beauté. Un moment vraiment émouvant. Je n’oublierai jamais le regard de ma maman quand elle a posé les yeux sur ma fille. Plus rien n’existait autour d’elle, (d’ailleurs quand je lui parlais elle ne m’écoutait tout simplement pas) et elle n’a pas lâché Ella de l’après-midi. Les au-revoir ont été difficiles. Ma maman vit à 1h15 de chez moi. Ce n’est pas beaucoup en soi mais cela ne permet pas de se voir quand on le souhaite et c’est très dur pour elle. Je n’imagine même pas les grands-parents qui vivent à l’autre bout de la France ou parfois même du monde…Comme cela doit être difficile.

Jeudi, dernier jour complet à la maternité, c’est la tournée des amis qui viennent nous voir. Comme je suis en forme, je n’ai pas du tout eu de mal à avoir des visites. Je sais que pour d’autres qui dorment peu la nuit et ont du mal à récupérer, c’est beaucoup plus difficile. Il ne faut vraiment pas hésiter à dire « non » aux visites si vous êtes trop fatiguée car les premiers jours sont vraiment important pour la récupération de la maman. Elle doit être en forme pour l’arrivée à la maison. Si les visites sont un peu « obligatoires » organisez un petit planning pour ne pas recevoir trop de monde en même temps et limiter les durées afin de vous reposer un peu avant ou après.

Ella a passé des tests auditifs et une visite avec le pédiatre pour vérifier que tout allait bien avant de sortir. Elle avait repris du poids donc on pouvait rentrer le lendemain. J’ai pu poser mes questions au pédiatre du genre « euh là elle louche beaucoup docteur, est ce que ça peut rester ? » la réponse est non ! Rassurez vous c’est très courant que les bébés louchent ou ont un strabisme à la naissance. Si ce n’est pas fixe ça doit partir dans les 3 premiers mois. Et effectivement, Ella ne louche pratiquement plus sauf quand elle regarde son nez, apparemment son nez est très intéressant.

Vendredi, jour du départ. J’étais tellement bien à me faire chouchouter avec mon bébé et mon mari que je n’étais pas vraiment pressée de partir… Contrairement à beaucoup de jeunes maman qui n’ont qu’une hâte : rentrer à la maison ! 11h30 on met Ella dans le cosy (il a fallu qu’on nous aide pour mettre cette p***** de ceinture comme il faut (débutants de chez débutants les parents)  et hop nous voilà partis dans la voiture direction la maison !

Au moment où j’ai ouvert la porte de notre appartement et que je suis rentrée dans le salon j’ai eu l’impression que quelque chose avait changé. Drôle d’impression…En fait je pense que c’est ma vie qui avait changé et toute ma vie d’avant n’allait plus être la même. Rentrer à 3 dans cet appartement était vraiment un passage dans une autre vie.

Je n’étais pas stressée. J’ai très vite été à l’aise avec mon bébé pour la changer, lui donner le bain etc. Auparavant je n’étais pas fan fan des bébés il faut bien l’avouer. Je ne m’étais véritablement jamais occupé d’un nouveau né et pourtant tout me semblait si naturel avec Ella. L’instinct maternel était là, depuis les premières secondes.

L’allaitement s’est bien mis en place au bout d’une semaine. Si je peux vous donner un conseil à ce sujet si vous voulez allaiter c’est de ne surtout pas abandonner au début si vous sentez que vous avez du mal. Moi je n’arrivais pas bien à la positionner et elle prenait mal mon sein. Elle s’enervait, ça m’évervait et je peux vous dire que ça donne vite envie de laisser tomber ! Mais non, il ne faut pas avoir peur de demander de l’aide les premiers jours, se faire confiance, garder son calme et vous prendrez vite l’habitude. Maintenant je la met au sein en 10 secondes, c’est limite si je le fais pas sans les mains et les yeux fermés…enfin presque. La montée de de lait du 3ème jour est assez « impressionnante » comme la taille de votre poitrine (c’est votre chéri qui va être content SAUF qu’il n’aura surement pas le droit de toucher parce que…comment dire…c’est assez sensible). La douleur passe. Je n’ai pas eu de crevasse et vous n’en aurez pas non plus si vous prenez bien le coup ! Alors croyez en vous, ne lâchez rien et je suis sure que ça va le faire ! Après, il a parfois des bébés pour qui l’allaitement ne convient pas forcément, et bien ce n’est pas grave, le biberon sera très bien aussi, ne vous culpabilisez pas pour ça !

Ella avait un rythme régulier la nuit avec des réveils à 2 h et 5h environ et s’endormait à chaque fin de tétée ce qui nous a permis de dormir vraiment 7h en tout chaque nuit et de ne pas être fatigués la journée. Un mois après elle a toujours ce même rythme, avec quelques petits ratés parfois mais on a vraiment de la chance de ce côté là.

Au début les bébés dorment beaucoup donc a pu s’occuper de la maison, ranger, faire le ménage, les courses. Je n’ai pas eu une impression de « chamboulement » total dans ma vie car j’étais zen, pas fatiguée et elle était vraiment sage dans son petit berceau qu’elle soit endormie ou reveillée. Maintenant qu’elle est un peu plus grande c’est plus difficile car elle dort beaucoup moins la journée, réclame les bras et ne veut pas rester dans son lit reveillée ou quasi pas mais bon, je ne me plains pas, elle est quand même bien gentille dans l’ensemble.

Le produit miracle qui nous permet de la calmer en cas de pleurs (hors pleurs de faim) est le Porte bébé ! On a opté pour un Ergobaby et c’est tout simplement magique ! 5 minutes en marchant et hop elle s’endort paisiblement. Bon après pour la recoucher dans son lit, ce n’est pas la même limonade. Elle comprend très bien qu’on la change d’environnement et se reveille. Faut pas rêver non plus hin !

Je n’ai pas eu le fameux baby blues. Depuis le moment où j’ai accouché (où j’avoue j’ai chialé comme une enfant de douleur), je n’ai pas pleuré. Ni de joie, ni de peine, ni de fatigue, ni de nerfs. Je suis plutôt sereine et toujours aussi heureuse.

Beaucoup de femmes disent « c’est comme si il avait toujours été là » ou bien – « mais comment ai-je fait pour vivre sans toi avant ». Alors moi je ne dis pas ça du touuuuuuut ! Avant j’ai aimé ma vie à 2 et je suis ravie d’en avoir profiter à fond pour voyager avec mon mari et faire des soirées de foufous tous les week end au début de la vingtaine. Et non, Ella n’était pas dans ma vie il y a un mois. Non ma vie n’a pas commencé et pris tout son sens il y a 1 mois. Ma vie a changé il y a un mois. Elle est devenue plus jolie, plus colorée avec plus de reliefs, plus d’amour et de responsabilités tout simplement. Comme quoi, l’arrivée d’un enfant est vraiment vécue de façon très différente dans chaque famille. Je me souviens de copines me disant « mon dieu mais le premier moi c’est horrrrrible » alors que moi il est passé vraiment très facilement (et là vous vous dites : « ouais mais elle, elle va en chier après c’est sur », et vous avez probablement raison!)

Jeudi 10 Septembre cela fera déjà un mois qu’Ella est dans nos vie. Le temps a filé à toute allure. Rien à voir avec le dernier mois de grossesse qui m’a paru une éternité ! On est tellement occupés avec elle que les journées passent sans même sans rendre compte ! Et dès qu’on une minute on file à la douche ou bien on en profiter pour détendre la dernière machine ou manger un morceau ! La vie n’est plus la même. On ne vit plus pour soi. On vit tout simplement pour elle, pour nous, pour notre petite famille.

Ella-35

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Mes premiers jours de maman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s